Médecin rééducateur

Médecin rééducateur

Picto médecin rééducateur

Le médecin rééducateur est un spécialiste de la médecine physique et de la réadaptation (MPR). Il évolue au sein d’une branche médicale qui prend en charge les personnes handicapées ou victimes de lésions à la suite d’un accident ou d’une maladie, mais aussi en cas de douleurs chroniques.
L’objectif ? Réduire au minimum les conséquences de ce problème sur la vie quotidienne des patients, grâce à des séances de soins adaptés.
En fonction de la pathologie, le médecin rééducateur propose alors une prise en charge pouvant associer de la kinésithérapie, de l’ergothérapie, de l’orthophonie, ou encore de l’appareillage.

4 pictos des handicaps

Le médecin rééducateur pour accompagner les personnes en situation de handicap

Pour permettre une prise en charge complète et optimale du handicap, et ainsi offrir un meilleur confort de vie aux personnes qui s’y retrouvent confrontées, le médecin rééducateur joue un rôle considérable.
En effet, il intervient afin de parfaitement coordonner et assurer la mise en application de toutes les mesures qui servent à prévenir et de réduire au minimum les conséquences fonctionnelles physiques, psychologiques, sociales et économiques des déficiences de la personne en situation de handicap.
Le médecin rééducateur œuvre afin d’offrir un parcours de soins complet et pluridisciplinaire. C’est grâce à cet accompagnement optimal qu’il travaille à rétablir les capacités physiques du patient, et favoriser sa réinsertion dans la société.

Image d'une personne avec déambulateur pour rééduquer la marche
Picto médecin rééducateur

Le médecin rééducateur pour la prise en charge des traumatismes physiques

Pour prendre en charge les suites d’un accident, le médecin rééducateur est un acteur central.
Il commencera par évaluer les déficits fonctionnels, afin de programme ensuite, en fonction des incapacités constatées :

  • De la rééducation en ambulatoire ou en hospitalisation
  • Des séances (croisées ou non) de kinésithérapie, d’ergothérapie, d’orthophonie
  • Des infiltrations d’anti-inflammatoires et des traitements antidouleur, qui agiront afin d’améliorer le confort du patient lors des séances de travail.

L’objectif de cette prise en charge complète est de pouvoir offrir au patient un retour à la vie autonome le plus efficacement possible.

Picto autres maladies

Les autres maladies prises en charge par le médecin rééducateur

La médecine physique et de réadaptation est également utilisée dans le traitement de plusieurs maladies.

La sclérose en plaques

Pour ce type de maladie multi symptomatique, le médecin rééducateur est un spécialiste incontournable. Il intervient souvent aux côtés du neurologue, afin d’améliorer la qualité de vie des patients. Motricité, sensibilité, troubles urinaires liés à l’atteinte du système nerveux, troubles de la déglutition sont alors pris en charge par le médecin rééducateur. Et lorsque la perte d’autonomie s’installe, le médecin en MPR orientera et conseillera le malade ainsi que son entourage dans le choix des aménagements du domicile.

La maladie de Parkinson

Pour prendre en charge cette maladie, la rééducation remplit une fonction clé. Elle englobe la réalisation d’exercices spécifiques et l’apprentissage de stratégies de mouvements. Ce type de soin peut en effet véritablement minimiser les répercussions de la maladie sur la détérioration de la force, de l’endurance, de la souplesse et de l’équilibre du patient.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Le médecin rééducateur intervient ici sur la prévention de complications telles que l’encombrement pulmonaire, la phlébite ou les escarres. Il œuvre également afin de permettre au patient de récupérer la motricité, la station debout et l’équilibre.

Mais la médecine physique de rééducation intervient également dans de nombreux autres cas : la paralysie, l’hémiplégie, la paraplégie, l’amputation, les maladies neuromusculaires, les douleurs chroniques, les retards moteurs, troubles du langage, la lombalgie chronique et les pathologies respiratoires ou cardiaques peuvent dès lors être prises en charge par le médecin rééducateur.

Image de bienveillance entre un aidant et une personne âgée en situation de handicap
Picto question

Dans quels cas peut-on consulter un médecin rééducateur ?

Afin de permettre au patient de compenser son handicap et de préserver le plus longtemps possible son autonomie et sa qualité de vie, l’accompagnement du médecin rééducateur se présente comme un pilier essentiel. Si vous souffrez de troubles du langage ou de la déglutition, de troubles du mouvement et de la marche, les troubles musculaires, de troubles génito-sexuels et vésico-sphinctériens, ou encore de troubles orthopédiques, alors la médecine de rééducation peut vous accompagner.
Par ailleurs, il saura prendre en charge les patients qui possèdent des prothèses articulaires, des appareillages ou encore les sportifs victimes de blessures. Vous êtes dans l’une de ces situations et vous souhaitez être suivi par un spécialiste de la rééducation ?